Les micros, petites et moyennes entreprises (MPME), la locomotive de la croissance.



Les micros, petites et moyennes entreprises (MPME), la locomotive de la croissance d'une Économie Haïtienne qui serait en transition.


"On peut tout fuir, sauf sa conscience". Stéphanie Zweig.


Nous savons que depuis plus 30 années l'Économie Haïtienne est en panne de croissance réelle, et le moteur ou la locomotive de cette croissance est bloqué par les Haïtiens eux-mêmes qui ont laissé faire " les politiciens mafieux et les Oligarques corrompus";


Aujourd'hui le pays se retrouve au creux de la vague et nous devons ensemble remonter le courant en faisant une plaidoirie pour une nouvelle gouvernance: institutionnelle, économique, politique et sociale sans laquelle aucun progrès n'est possible en Haïti;


Dans cette Haïti régénérée et à la phase de redémarrage ou de transition économique, les micros, petites et moyennes entreprises ( MPME) doivent être la nouvelle locomotive de la croissance et du développement;


Déjà elles sont très dynamiques étant donné qu'elles représentent les plus gros employeurs du pays: l'État crée que 95,000 emplois dans le pays, le secteur privé formel 250,000, les ONG et autres organisations internationales 20,000 et le secteur des micro petites et moyennes entreprises(MPME) environ 2,000,000 d'emplois;


Donc les MPME constituent une large source d'emplois, de recettes et de revenus tant pour l'État que pour tous les agents économiques;


Cependant des prérequis sont nécessaires en termes de support et d'encadrement pour le plein développement des micro petites et moyennes entreprises, donc.


1- Des incubateurs d'entreprises doivent être mis en place d'une façon décentralisée avec des volets de formation en management, en technique et technologique, en Marketing, comptabilité, audit et aussi une bonne compréhension du marché international et régional;


2- Etant donné que le secteur bancaire Haïtien ne pratique pas l'inclusion financière et est champion dans l'apartheid financier, nous devons pour démocratiser le crédit, créer une Banque de développement et d'investissement avec un volet consacré au financement des MPME, plus spécifiquement un domaine consacré à l'accompagnement du crédit aux entreprises

3- Dans nos écoles secondaires à côté des cours d'instruction civique et sur la citoyenneté les élèves seront initiés à L'Entrepreneuriat.


CONCLUSION.


Nous avons effectivement besoin de ces MPME pour le redémarrage de notre économie cependant, nous devons être conscient du fait que ces entreprises ne fourniront pas toujours à l'économie Haïtienne des emplois de qualité. De plus, leur contribution à la valeur ajoutée nationale est relativement faible,


C'est pourquoi dans le même temps nous devons miser sur des entreprises porteuses de valeur ajoutée plus significative et aussi qui créent des emplois de qualité telles : une aciérie, une cimenterie, une usine de raffinage de pétrole brut et toutes les entreprises de la chaîne agro-alimentaire et agro-industrie etc.


Dr Eddy Labossière.


11/11/2022.