top of page

Vladimir Poutine veut "un ordre mondial multipolaire juste et démocratique"


La Russie a organisé jeudi et vendredi son deuxième sommet Russie-Afrique, réunissant cette année les délégations de 49 pays africains, dont 17 chefs d'État. A l’issue de ce forum Une déclaration commune a été adoptée prévoyant une coopération accrue dans les domaines de l'approvisionnement alimentaire, l'énergie et l'aide au développement.


Le président Russe a clôturé, vendredi 28 juillet, le sommet Russie-Afrique à Saint-Pétersbourg en critiquant ouvertement l'Occident. Le chef d’Etat a affirmé vouloir promouvoir "un ordre mondial multipolaire juste et démocratique" et à "lutter contre le néocolonialisme".


"L'engagement de tous nos États à la formation d'un ordre mondial multipolaire juste et démocratique (...) a été réaffirmé", a déclaré Vladimir Poutine lors d'un discours de clôture, évoquant une "détermination commune à lutter contre le néocolonialisme" et les sanctions "illégitimes".


A la clôture de cet évènement les participants, africains et Russe, ont adopté une déclaration commune prévoyant une coopération dans les domaines de l'approvisionnement alimentaire, l'énergie et l'aide au développement. Cet agacement commun promeut la création d’un ordre mondial multipolaire plus juste, équilibré et durable, s'opposant fermement à toute forme de confrontation internationale sur le continent africain, selon le document signé entre les partis et publié sur le site officiel du Kremlin.


Dans le cadre de cet accord Moscou prévoit aussi d’aider les pays africains à "obtenir réparation pour les dégâts économiques et humanitaires causés par les politiques coloniales" occidentales, y compris "la restitution des biens culturels" pillés.


Par ailleurs les dirigeants africains et Russes prévoient le règlement des transactions commerciales dans leurs monnaies nationales respectives.


Satisfait des retombés du sommet Russie-Afrique Vladimir Poutine a déclaré qu’un tel évènement se tiendra désormais tous les trois ans et un "mécanisme de partenariat et de dialogue" sera créé pour les "questions de sécurité", y compris pour la lutte contre le terrorisme, la sécurité alimentaire et le changement climatique.


A la Une….

Kommentarer


bottom of page