top of page

Un mort, des blessés par balles et tentative d’incendie du tribunal de paix des Cayes


Un mort et plus d'une dizaine de blessés par balle ont été recensés dans des mouvements de protestation contre le Premier ministre Ariel Henry vendredi 23 septembre aux Cayes. La manifestation a été dispersée par la police. Par ailleurs, des individus non identifiés ont tenté d'incendier le tribunal de paix des Cayes.


Plusieurs mouvements de protestation prévus vendredi 23 septembre 2022 ont été tués dans l'œuf. Plus d'un millier de membres de la population se sont massés dans des quartiers populeux pour une énième journée de protestation.


Ces agissements ont fait un mort, (un jeune homme dans la vingtaine) et plus d'une dizaine de blessés. Les protestataires ont accusé les agents de l’UDMO comme responsables de ce meurtre. Des journalistes ont aussi rapporté que les forces de l’ordre ont été très hostiles et ont même agressé l'un d’entre eux.


Trois des manifestants en colère ont riposté par des tirs d'armes à feu face aux agents de la PNH, ont confirmé des personnes interrogées sur place. Selon le directeur départemental Sud de la police nationale, Daniel Compère, il y avait des personnes armées de M-4, un fusil 12 et de 9 MM. Ils ont échangé des tirs avec les forces de l'ordre, a-t-il dit. Ce qu'ont démenti les manifestants.


Un peu plus tard, vers deux heures de l’après-midi, des individus non identifiés ont effectué une tentative d’incendie au tribunal de paix des Cayes. Des membres de la population ont rapidement maîtrisé le feu dans l’enceinte du tribunal.


A la Une

Commentaires


bottom of page