top of page

Suspension du déploiement des policiers Kenyans suite à la démission d’Ariel  Henry




Après l’annonce de démission de l’ancien chef du gouvernement Haïtien, Ariel Henry, les autorités Kenyanes ont décidé de suspendre l’envoie des 1000 policiers en Haïti. Le gouvernement kényan attendra donc l’installation d’une nouvelle autorité constitutionnelle en Haïti avant de prendre d’autres décisions sur la question, informe le secrétaire général du ministère kényan des Affaires étrangères, Korir Sing’oei

 

 

Le secrétaire général du ministère kényan des Affaires étrangères, Korir Sing’oei, a annoncé que son pays a décidé de suspendre l’envoi des policiers en Haïti dans le cadre de la venue de la force multinationale dans le pays. Cette décision a été prise après que le premier ministre Ariel Henry a annoncé sa démission le lundi 11 mars après un conseil des ministres.

 

“Il y a eu un changement radical à la suite de l’effondrement complet de l’ordre public et de la démission du premier ministre d’Haïti Ariel Henry”, a déclaré Korir Sing’oei avant d’ajouter “Sans administration politique en Haïti, il n’y a pas de point d’ancrage sur lequel un déploiement de la police puisse reposer, le gouvernement [kényan] attendra donc l’installation d’une nouvelle autorité constitutionnelle en Haïti avant de prendre d’autres décisions sur la question.”

 

Par ailleurs, le haut responsable du ministère kényan des affaires étrangères a rassuré que son pays reste disposé à fournir son leadership à la Mission Multinationale de Soutien à la Sécurité en Haïti.

 

Il convient de rappeler dans un message pré-enregistré le Premier Ministre haïtien, Ariel Henry, a annoncé sa démission ce 11 mars 2024, dans un contexte de crise politique et sécuritaire. “Face à la situation actuelle , aucun sacrifice n’est trop grand pour Haïti”, a-t-il déclaré.

 

A la Une…

 

Comments


bottom of page