top of page

Les gangs réunis sous leur nouveau label « Vivre Ensemble » revendiquent les attaques armées et veulent renverser Ariel Henry du pouvoir




Lors d’une conférence de presse donnée hier jeudi, le chef de gang Jimmy Cherisier alias Barbecue » a revendiqué les attaques armées perpétrées dans plusieurs endroits de la commune de Port-au-Prince ayant fait au moins quinze blessés par balles.


Le chef des bandes criminelles indique que « les armes des bandits sont à présent tournées vers les ennemis du peuple. »


« Vivre Ensemble » revendique la journée de tension dont le but est de chasser Ariel Henry du pouvoir. 


Le chef du G9 Jimmy Chérisier alias Barbecue annonce vouloir mettre définitivement fin au règne du gouvernement actuel. Ce sont tous les gangs qui, dit-il, s'unissent dans ce combat.


Cette décision a été prise suite aux dernières déclarations faites à en Guyane concernant les élections qui doivent se tenir en Aout 2025 au plus tard.


«Non seulement c’est une bataille pour capoter le gouvernement actuel mais c’est une bataille qui va tout changer. On va s’assurer que le gouvernement ne sera plus au pouvoir », a expliqué Jimmy Cherisier qui annonce une alliance entre les groupes criminels G-Pep et G9, autrefois gangs rivaux contre le pouvoir en place.


Jimmy Chérisier annonce par ailleurs  que les groupes armés et la population vont se rendre chez les officiels du pouvoir, des membres du secteur privé qui soutiennent ce pouvoir. Barbecue annonce aussi la neutralisation du directeur général de la police nationale, Frantz Elbe. 

Ces attaques armées ont aussi fait au moins quinze blessés et plus de quatre morts dans les rangs de la police nationale notamment.


Un vent de panique a régné aussi  dans plusieurs zones dont Bel-Air, Champ de Mars, Marché Salomon, Tabarre, bas de Delmas et en Plaine, des tirs d'armes automatiques ont été entendus.


Dans les parages du Champ de Mars, des élèves ont dû se mettre à couvert pour éviter  les balles perdues. Les élèves du  Petit Séminaire Collège St Martial, institution scolaire se trouvant dans la zone contrôlée le gang Krache Dife au Bel Air, ont été les plus exposés. Des parents se sont empressés d’aller chercher leurs enfants. Au centre ville, des bandits ont défilé armes à la main.

La veille, le gang "Kraze Baryè " de Vitélhomme Innocent avait attaqué l'Académie de Police à Torcell brisant sa clôture à l'aide d'un buldozer.


Cette situation est arrivée quelques heures  après que le Miami Hérald a annoncé que le premier ministre s’engage à organiser des élections en Haïti d’ici août 2025.

Des figures de l’opposition ont clairement affiché leur mécontentement par rapport à de telles velléités, annonçant qu'ils allaient tout faire pour empêcher le premier ministre Ariel Henry en visite au Kénya de rentrer au pays.

 

A la Une…

Comments


bottom of page