top of page

Le Conseil de l'Ordre des Avocats de Port-au-Prince exige la libération de Me Robinson Pierre Louis

Dernière mise à jour : 26 juil. 2022



Le Conseil de l'Ordre des Avocats de Port-au-Prince a exhorté les autorités à libérer de Me Robinson Pierre Louis arrêté dans le cadre de l’enquête sur la remise en liberté de deux présumés trafiquants d’armes et de munitions dans la douane de Port-de-Paix dans un navire dénommé Miss Lili en provenance des États-Unis.


C’est dans une note de protestation publiée, ce samedi 23 juillet, que le conseil a demandé de libérer Me Pierre Louis, même s’il ne veut pas pas pour l’instant se prononcer sur les fondements de l’arrestation.


Le Conseil de l'Ordre se dit extrêmement préoccupé par cette situation où les droits fondamentaux d'un avocat, de surcroit Secrétaire du Conseil de l'Ordre, sont ouvertement bafoués, jetant ainsi l'opprobre sur toute la corporation.


Me Robinson Pierre-Louis, secrétaire général du barreau de l’ordre des avocats de Port-au-Prince, également secrétaire général de la fédération des barreaux d’Haïti (FBH), a été arrêté vendredi 23 juillet par des agents de la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ). Il est actuellement détenu au commissariat de Delmas 33.


C’est la troisième arrestation effectuée dans ce dossier. Le commissaire du gouvernement de Port-de-Paix, Michelet Virgile, a été arrêté ainsi que le directeur adjoint des affaires juridiques du ministère de la Justice et de la Sécurité publique (MJSP), Fritz Aubourg.



Selon le CG Virgile, l’ordre de la remise en liberté des présumés trafiquants d’armes et de munitions arrêtés à Port-de-Paix était venu de Me Robinson Pierre Louis.


A la Une

Comentarios


bottom of page