top of page

La République Dominicaine réclame l’arrêt de la canalisation de la rivière Massacre


La République Dominicaine, à travers son ministère des affaires étrangères, demande à Haïti d’arrêter les travaux de canalisation opérés au niveau de la rivière Massacre. Selon les dominicains ce projet est en violation au Traité de paix et d’amitié perpétuelle et d’arbitrage de 1929, l’Accord frontalier de 1935 et le Protocole de révision des frontières de 1936. En république voisine, les medias locaux rapportent que le ministre dominicain des affaires étrangères, Roberto Álvarez a expressément demandé aux autorités haïtiennes de mettre un terme aux travaux de canalisation de la rivière massacre. L’officiel dominicain estime que ce projet vise à détourner les eaux de la rivière Massacre, aussi il en profite pour mettre en avant les impacts négatifs qu’un tel projet pourrait avoir sur les deux pays. “Cette demande repose sur une préoccupation légitime quant aux effets négatifs potentiels que ces travaux pourraient avoir sur les producteurs agricoles des deux pays”, a déclaré le ministre dominicain des affaires étrangères via un communiqué.


Toujours dans ce même communiqué le chancelier dominicain dénonce les intérêts privés cachés dans le cadre de ce projet, estimant que la canalisation de l’eau ce fait dans le but de la vendre à titre privé aux agriculteurs haïtiens, sans l’aval du gouvernement haïtien, a rapporté le journal dominicain.


Rappelons qu’en 2021, le gouvernement haïtien avait dû mettre fin aux travaux à la suite d’une plainte des autorités dominicaines s’exprimant contre la canalisation de la rivière Massacre.


A la Une…

コメント


bottom of page