top of page

La Fondation Je Klere par la traite des personne en Haïti



A l’occasion de la Commémoration, le samedi 30 juillet 2022, de la journée mondiale de la Dignité des victimes de la traite d’Êtres Humains, la Fondation Je Klere et Beyond Borders ont insisté sur la nécessité d’appliquer la loi contre la traite des personnes, en vue de freiner l’impunité relative à cette infraction.


En 2021, environ 778 cas de plaintes liés à la traite de personnes ont été enregistrées à la Brigade de Protection des Mineurs, révèlent dans un communiqué conjoint la FJKL et le Beyond Borders. Seulement 25 parmi ces plaintes ont fait l’objet de suivi judiciaire, font remarquer ces deux structures.


L’impunité caractérise l’infraction » de la Traite des personnes » en particulier sur des enfants dans les juridictions de Port-au-Prince et de la Croix-des-bouquets, soulignent ces deux organisations.


Fort de ce constat, la Fondation Je Klere et Beyond Borders appellent à l’application de la loi du 30 août 2014 sur la lutte contre la traite des personnes en Haïti, en vue de sévir contre les bourreaux.

 

L’ancien membre du cabinet du ministre de la justice et de la sécurité publique Me Robinson Pierre Louis et l'ancien commissaire du gouvernement près le tribunal de première instance de Port-de-Paix Me Michelet Virgile ont été transférés au pénitencier national samedi, selon le porte-parole de la Police nationale Grry Desrosiers.


Ce transfert est fait après un ordre de dépôt du parquet de Port-au-Prince au centre carcéral. L’ordre de dépôt au pénitencier national avait mentionné des charges comme « forfaiture, suspicion de corruption, trafic d’influence, trafic d’armes à feu et de munitions et association de malfaiteurs » qui sont retenues contre les deux maîtres.


Le vendredi 29 juillet le barreau de Port-au-Prince avait réitéré sa demande de libération de leur secrétaire général. Il continue de dénoncer une arrestation arbitraire et illégale. Préalablement, le barreau avait demandé la libération de l’avocat via une procédure en habeas corpus. Une demande rejetée à posteriori par le doyen du tribunal de première instance de Port-au-Prince.


Le secrétaire Général du Barreau de Port-au-Prince, Me Robinson Pierre Louis avait été interpellé par le Bureau des Affaires Financières et Économiques de la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ) le vendredi 22 juillet 2022. Des faits compromettants ont été retenus contre l’avocat.


Maîtres Robinson Pierre Louis et Michelet Virgile sont impliqués dans la libération de deux individus accusés d’avoir importé des armes et des munitions dont 120 000 cartouches qui ont été saisies au warf de Port-de-Paix au début de ce mois de juillet lors d’une opération conjointe de la police nationale et des agents douaniers.

Comments


bottom of page