top of page

Haïti-Crise : vers la disponibilité du carburant dans les pompes à essence…

Dernière mise à jour : 5 mai



Environ 400 800 gallons de Diesel et 758 450 gallons de Gazoline, 133 camions-citernes chargés en carburant: tel est le bilan de livraison établi par les responsables du plus grand site pétrolier en Haïti, le Terminal Varreux, pour les journées du vendredi 3 et du samedi 4 mai dernier en vue de rendre disponible les produits pétroliers dans les différentes pompes à essence de la zone Métropolitaine.


Ce sont les responsables eux-mêmes qui ont annoncé la nouvelle via le réseau social X(twitter) de l’institution. Ils ont profité pour saluer l'intervention de la Police Nationale d'Haïti (PNH), en particulier les unités spécialisées CIMO, UDMO, SWAT et aux Gardes Cotes qui jouent un rôle crucial dans la sécurisation de la livraison du carburant aux stations-service et dans la réduction de la vente informelle qui alimente le marché noir.


L'accompagnement des stations-service pour la distribution du carburant aux conducteurs de véhicules est une étape essentielle pour rétablir un approvisionnement régulier et légal, tout en minimisant les risques pour la sécurité publique. Cependant, cela nécessite une coordination efficace entre les forces de l'ordre, les autorités locales et les acteurs de l'industrie pétrolière pour garantir que le carburant parvienne aux consommateurs de manière sûre et équitable. En outre, des mesures doivent être prises pour lutter contre les réseaux de contrebande et la vente illégale de carburant, ce qui peut compromettre davantage la stabilité économique et la sécurité du pays.


Il est donc crucial, après avoir rétabli les voies d’accès au Terminal Varreux, que la PNH continue à jouer un rôle actif dans la sécurisation des infrastructures critiques telles que les terminaux pétroliers et à collaborer avec d'autres agences gouvernementales pour prévenir les activités criminelles liées au carburant. Sachant que l'indisponibilité des produits dans les stations à essence était dû à l'insécurité généralisée et la prolifération des gangs armés à travers la capitale.


Mackenson PHANOR

Comments


bottom of page