top of page

Grève générale au niveau des parquets et des greffes du pays.



Dans un communiqué publié ce lundi 20 mars, l’Association Professionnelle des Magistrats (APM), dénonce l’indifférence des membres du gouvernement au sujet des mouvements de grève initiés par les greffiers à travers les dix-huit (18) juridictions du pays.


« L’Association Professionnelle des Magistrats (APM) exprime ses inquiétudes face à l’indifférence affichée par le gouvernement suite au mouvement de grève initié par les parquetiers et les greffiers depuis plus de deux semaines pour réclamer de meilleurs traitements. Ces arrêts de travail qui paralysent le fonctionnement des tribunaux et cours ont de graves conséquences sur les justiciables », indique ce regroupement de magistrats.


L’APM exige au pouvoir exécutif de consentir les efforts adéquats afin de satisfaire les revendications des grévistes dans l’optique d’un retour à la normal des activités de la justice haïtienne.


« Elle rappelle à l’Exécutif que l’accès à la justice est un droit fondamental et qu’il est de son devoir d’assurer l’effectivité de ce droit à ses citoyens. Tout en soutenant ces grèves, l’Association Professionnelle des Magistrats (APM) exhorte le gouvernement à prendre toutes les dispositions en vue de satisfaire les revendications des grévistes », poursuit la note.


Soulignons que les greffiers exigent, depuis plusieurs mois, de meilleures conditions de travail. Une série de revendications qui, vraisemblablement, n’ont jamais été satisfaites.



Comments


bottom of page