top of page

Fritz Jean apporte certaines clarifications sur le fonctionnement du Conseil Présidentiel


Dans une interview accordée à Radio et Télé Métropole, dans le cadre de la rubrique le point le conseiller-président Fritz Alphonse Jean a apporté des précisions sur le fonctionnement, les priorités et les grands chantiers du Conseil Présidentiel.


Selon lui, la sécurité, le redressement économique, l’agriculture, entre autres sont les dossiers prioritaires du conseil présidentiel de transition.


L’ancien gouverneur de la banque centrale a mis l’accent sur la nécessité de résoudre le problème de l’insécurité afin de permettre aux citoyens de la capitale de vaquer librement à leurs occupations.


La mise en place du conseil de sécurité et de défense est en cours fait savoir l’économiste. Cette structure doit servir d’interface avec la force multinationale qui sera déployée dans le pays, assure-t-il.


Par ailleurs le représentant de l’accord de Montana, promet que tout sera fait pour garantir la reprise des activités au niveau de l’hôpital général dont la reconstruction piétine depuis des années , à cause de la mauvaise gouvernance, le plus grand centre hospitalier du pays est devenu opérationnel suite  aux attaques de gangs. Il a dit avoir déjà pris des dispositions avec le ministère des finances, dans le but de résoudre le probleme.


D’un autre côté, il en a profité pour démentir les allégations laissant croire que le conseil présidentiel sera budgétivore.


Il affirme que cette structure ne coutera pas plus cher que l’ancienne présidence. Car son budget de fonctionnement sera réduit.


Il explique que chaque conseiller aura droit à un petit cabinet comprenant 2 conseillers et 2 consultants, précise-t-il.


Il faut rappeler que l’économiste de manière volontaire avait cédé son siège à la présidence tournante du Conseil Présidentiel au profit de l’ambassadeur Smith Augustin, le représentant, de RED/EDE et Compromis Historique.


Un geste salué par bon nombre d’haïtiens, des leaders politiques et des membres de la communauté internationale qui estiment  que l’intéressé a tout simplement priorisé les intérêts du pays au détriment de son intérêt personnel ou de son clan politique.

 

 

Commentaires


bottom of page