top of page

Fabrice Mauriès estime que la situation est très grave en Haïti

L’ambassadeur de France,



, peut-être la plus grave depuis plusieurs années et pense qu’il  y a urgence à agir.

Joint par RFI,  alors qu’il se trouve actuellement en République dominicaine, attendant de pouvoir retourner à Port au Prince, il a estimé que le grignotage progressif des gangs est dû à la faiblesse de l'État.

Extrêmement faible dans son périmètre, dans son financement, dans ses structures et ses processus institutionnels, a-t-il insisté.

"Il y a une urgence à agir. Non pas pour venir en aide à telle personnalité ou à tel gouvernement, mais pour venir en aide à une population qui est excédée et épuisée. La première victime de ces gangsters, ce n'est pas l'État, ce ne sont pas les institutions, mais bien la population qui fait l'objet d'exactions, de massacres, en particulier dans les quartiers populaires, en particulier à l'endroit des femmes et des jeunes femmes", a-t-il conclu.


Comments


bottom of page