top of page

Dossier faux diplômes d’infirmières aux USA, 25 personnes arrêtées dont des haïtiens.



7,600 faux diplômes d’infirmières ont été délivrés, a révélé le Bureau Fédéral d’Investigation (FBI) dans le cadre de l’enquête relative à l’affaire des faux diplômes aux Etat-Unis, environ 25 personnes ont été appréhendées dont des haïtiens.


Selon l’enquête du FBI, trois écoles d’infirmières du sud de la Floride sont impliquées dans cette affaire, notamment : Siena College et Sacred Heart International Institute, tous deux situées dans le comté de Broward, et Palm Beach School of Nursing dans le comté de Palm Beach. A ce stade, les investigations ont révélé la participation active de personnalités de la communauté haïtienne dans cette vaste escroquerie.


Selon les agents fédéraux, chargés de l’enquête, les faux diplômes ont été vendus entre 10 000 et 15 000 dollars, les enquêteurs considèrent certains acheteurs comme des victimes. Toutefois, les dirigeants de ces établissements ont déclaré que les faux diplômes et relevés de notes délivrées avaient été vendus par des écoles accréditées à des aspirants infirmiers, afin d’aider les candidats à contourner les exigences de qualification pour se présenter aux examens du conseil national des soins infirmiers.


De leur côté, les responsables américains ont signalé qu’il va y avoir des actions coercitives prises à l’encontre des fraudeurs au niveau de cinq États : Floride, New York, New Jersey, Texas et Delaware.


Selon les enquêteurs, cette affaire est probablement l’un des stratagèmes les plus effrontés commis aux Etats-Unis. Deux résidents haïtiens de la Floride sont à l’origine de ce scandale. Il y a environ 18 mois, Geralda Adrien et Woosvelt Prédestin ont été inculpés en lien avec la vente de faux diplômes. Venu d’Haïti, M. Prédestin a immigré aux Etats-Unis en 2019 chez sa belle-sœur, Mme Adrien. Selon les procureurs, Mme Adrien et M. Prédestin ont frauduleusement aidé des personnes à se procurer des diplômes et relevés de notes en soins infirmiers en déclarant que ces dernières avaient suivi les cours et le travail clinique nécessaires.


Jugés, ils ont tous deux ont plaidé coupable de complot en vue de commettre une fraude postale et une fraude électronique. Ils sont condamnés à 27 mois de prison, selon des documents judiciaires.


Suite au scandale certains employeurs refusent d’embaucher des infirmières issues de la Floride, notamment d’origine haïtienne. De son côté, l’Association des infirmières haïtiano-américaines de Floride (HANA of Florida) déplore « une situation honteuse pour la profession d’infirmière qui ternit la réputation des infirmières ayant effectivement effectué les durs travaux cliniques et les cours nécessaires pour obtenir la licence et un emploi ».


A la Une….

Kommentare


bottom of page