top of page

Des victimes de balles perdues augmentent considérablement, selon les Médecins Sans Frontières



Depuis le samedi 23 juillet 2022, une augmentation significative du nombre de victimes de balles perdues a été constatée par Médecins Sans Frontières (MSF) dans ses structures médicales dans la capitale.


Le centre d'urgence de Médecins sans frontières MSF à Turgeau a reçu près de 80 blessés par balle, pour la grande majorité des victimes de balles perdues, à la suite du récent déclenchement de violents combats entre groupes armés dans les quartiers périphériques du centre-ville, a rapporté l’organisation dans un communiqué de presse jeudi.


Après un cessez le feu observé dans les affrontements armés à Cité Soleil, le MSF a indiqué que ses cliniques mobiles ont consulté plus de 150 patients en quelques heures, un chiffre alarmant.


« Les cliniques mobiles de MSF ont consulté en quelques heures plus de 150 patients. 30 d’entre eux étaient des victimes de blessures par balle dont les plaies s’étaient infectées. Ces infections sont des indicateurs sur les dates des traumatismes.


Les blessés n'ont pas pu accéder à temps à des soins médicaux, que ce soit à cause du niveau de violence et de l’intensité des échanges de tirs, ou encore des barricades que les groupes armés érigent voire construisent pour isoler les périmètres qu’ils contrôlent », a souligné l’organisation précisant que dans certaines de ces zones, MSF ne peut traiter les patients que dans des sous-sols ou des pièces sans fenêtre, en raison du danger des tirs croisés et des balles qui se perdent à tout bout de champ.

Komentarze


bottom of page