top of page

Des frappes de drones israéliens en Iran en représailles à la précédente attaque iranienne




Des installations militaires iraniennes ont été la cible de frappes de drones israéliens, le vendredi 19 avril 2024, à la suite de la précédente attaque sans précédent perpétrée par l’Iran contre l’Israël, toutefois l’Iran affirme avoir neutralisé l’attaque.

 

Plusieurs explosions ont été entendues tôt ce vendredi en Iran. L’Etat affirme avoir neutralisé des attaques de drones. L’attaque n’a pas été revendiquée mais elle semble être orchestrée par Israël, selon de nombreux médias américains et européens.


Il n’y a « aucun dégât » sur les sites nucléaires après les explosions rapportées vendredi dans le centre de l’Iran, a déclaré l’AIEA, alors que des responsables américains font état d’une attaque israélienne en représailles aux tirs contre Israël le week-end dernier.


L’agence internationale de l’énergie atomique, basée à Vienne, en Autriche, « continue d’appeler », sur le réseau social X, « chacun à une extrême retenue et répète que jamais aucune installation nucléaire ne devrait être ciblée lors de conflits militaires ».


Le Premier Ministre Benyamin Netanyahou soutient qu’Israël « se réserve le droit de se protéger » face à l’Iran, alors que son gouvernement a, selon des médias, envisagé un temps des frappes de représailles rapides contre Téhéran après l’attaque du week-end dernier.

 

Washington a été prévenu de l’attaque israélienne perpétrée tôt vendredi matin sur l’Iran mais n’a ni approuvé l’opération ni joué aucun rôle dans son exécution, ont déclaré des responsables cités par les médias américains.


NBC et CNN, citant respectivement des sources au fait de la question et un responsable américain, ont rapporté qu’Israël avait prévenu Washington de son opération sur l’Iran.

Israël a annoncé jeudi aux États-Unis qu’il prendrait des mesures de rétorsion contre l’Iran dans les jours à venir, a déclaré un haut fonctionnaire américain à CNN. Mais « nous n’avons pas approuvé la riposte », a déclaré ce haut fonctionnaire, selon CNN.



La Chine quant à elle s’est dit ce vendredi « opposée » à toute action susceptible d’entraîner « une escalade » après des explosions survenues en Iran, que des responsables des États-Unis cités par des médias américains ont imputé à Israël.


« La Chine a pris note de ces informations de presse. Elle s’oppose à toute action susceptible d’entraîner une escalade des tensions », a indiqué lors d’une conférence de presse régulière Lin Jian, un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

A la Une….

Comentários


bottom of page