top of page

Amel Lafleur invité au parquet de Port-Au-Prince.

Dernière mise à jour : 5 janv. 2023



Le pasteur Armel Lafleur a été invité au parquet de Port-au-Prince le mercredi 4 janvier 2023, cette invitation fait suite à ses séances publiques de formation sexuelle, organisées à l’intention des membres de son église, jugées inacceptable par plus d’un. Le concerné risque de trois mois à un an d’emprisonnement.


« Cette invitation se justifie par l’outrage public à la pudeur et par le profond trouble que vos agissements ont créé dans l’ordre social », a écrit le commissaire du gouvernement de Port-au-Prince dans la correspondance adressée au pasteur Armel Lafleur.


En effet des vidéos devenues virales sur les réseaux montrent Armel Lafleur taper dans les fesses de sa fille, l’embrasser, toucher ses parties génitales (seins)… Des gestes jugés obscènes qui ont provoqué l’émoi chez les internautes qui n’ont pas mâché leurs mots pour critiquer le leader religieux, exigeant ainsi qu’il réponde de ses actions par devant la justice.


Le Commissaire du gouvernement Jacques Lafontant a évoqué l’article 283 du code pénal afin de justifier l’invitation de l’homme d’église. L’article dont il est question fait mention d’une peine allant de trois mois à un an d’emprisonnement.


« Toute personne qui aura commis un outrage public à la pudeur en commettant tous actes, attouchements ou autres actes semblables susceptibles de blesser la pudeur d’une personne de l’un ou de l’autre sexe, sera punie d’un emprisonnement de trois mois à un an ». Prescrit la loi.


Rappelons qu’en 2017, le pasteur Armel Lafleur avait été cité dans une affaire de détournement, de séquestration et d’agression sexuelle sur une mineure. Devenue avocate aujourd’hui, la jeune femme a décidé de le poursuivre en justice.


A la Une…

Kommentare


bottom of page